laveritehebdo.com

Abou Dhabi: Mohammed El Maazouz sur la short-list du Prix international du roman arabe 2019

CULTURE Z- NEWSLETTER (apm) / 06 février 2019 - Par: integration team
Abou Dhabi: Mohammed El Maazouz sur la short-list du Prix international du roman arabe 2019

Le jury du Prix international du roman arabe 2019 a révélé, mercredi, les noms des six écrivains figurant sur la short-list de la 12è édition de ce prix, dont le Marocain Mohammed El Maazouz.

Outre M. El Maazouz, spécialiste en anthropologue politique, qui concourt pour son roman “Bi Ayi Danb rahalat?” (What sin caused her to die?), cinq écrivains représentant le Liban, la Jordanie, la Syrie, l’Irak et l’Egypte se sont qualifiés pour cette phase finale.

Il s’agit, dans l’ordre, de Hoda Barakat “Baridou lail” (The Night Mail), Kafa Al-Zou’bi “Shams Bayda’a Barida” (Cold White Sun), Shahla Ujayli ”Sayf M’aa El Adou” (Summer with the Enemy), Inaam Kachachi “Annabidha” (The Outcast) et Adel Esmat “Al Wasaya” (The Commandments).

Ces six écrivains ont été choisis sur une liste longue composée de 16 romans en langue arabe, publiés de juin 2017 à juillet 2018. A noter que chaque écrivain figurant sur la liste restreinte de ce prix reçoit 10 mille USD.

C’est la première fois que quatre écrivaines se hissent à la phase finale du Prix international du roman arabe 2019, dont le vainqueur empochera une enveloppe de 50 mille USD.

S’exprimant à cette occasion, le Marocain Charafdin Majdolin, président du jury, a relevé que “les six romans sélectionnés sont très différents, tant par leurs thématiques, styles que par leurs orientations, car on y sent la présence de la famille, de la mémoire, de la déception, de l’exil et de la migration” , ajoutant que “ces romans véhiculent des visions profondes, matures et puissantes de la réalité arabe actuelle, tout en utilisant des formes narratives brillantes qui résonneront autant chez les lecteurs que chez les critiques professionnels”.

 

VOS RÉACTIONS