laveritehebdo.com

Agadir: Une programmation éclectique pour le 9ème Festival Founoun des poésies

CULTURE Z- NEWSLETTER (apm) / 06 décembre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Agadir: Une programmation éclectique pour le 9ème Festival Founoun des poésies

La ville d’Agadir vivra, du 13 au 15 décembre courant, aux rythmes, aux sons et aux paroles de la 9 ème édition du « Festival Founoun des poésies et des poésies chantées” , placée sous le thème : «la spiritualité: les voix (voies) de l’amour». « C’est une thématique qui chante la spiritualité dans sa transcendance et l’amour dans son absolu, connotation interpellant la tolérance, l’ouverture et la transcendance divine dans l’infiniment possible », souligne, dans un communiqué parvenu mercredi à la MAP, le Forum « Founoun » pour la culture et la création de l’Université Ibn Zohr, qui organise cet événement offrant une programmation éclectique.

Parmi les temps forts figurent le spectacle que donnera, en ouverture, le maître du luth Driss El-Maloumi en conjugaison artistique avec le poète Anis Chouchene, une soirée consacrée à l’art Amazigh avec notamment la symphonie Amazighe sous la direction d’Id Hammou, ainsi que la prestation de Samia Ahmed qui mettra à l’honneur le vaste répertoire de la chanson soufie.

Outre une exposition de l’artiste photographe, Farida Bouachraoui, le volet poétique du festival réunira une brochette de voix dans différentes expressions poétiques: Touria Ikbal, présidente d’honneur du festival, Aicha Bassry, invitée d’honneur, Khadija Laâbidi, poésie hassanie « Tabrraât » , le poète tunisien, Anis Chouchène, Suzanne Harroch, spécialiste de la poésie judéo-marocaine, Driss Belâattart, poète et chercheur en zajal, Said El-Baz, professeur poète et chercheur, Omar Taouss, poète d’expression amazighe, Siham Bouhlal, poétesse d’expression française, My Abdelaziz Tahiri, membre fondateur du groupe Nass El Ghiwane, Mohamed Sassa et Amina Iqis, poètes d’expression arabe, et Mohammed Hanafi, parolier du mythique groupe amazigh Izenzaren.

Les trois jours du festival seront, par ailleurs, ponctués d’une série de débats animés par des artistes, universitaires et chercheurs, dont une conférence autour de «la religion de l’amour », et un colloque sur la diversité linguistique, culturelle et cultuelle.

Un volet estudiantin est également prévu et mettra en exergue la production scientifique des doctorants et la création artistique des étudiants du master «arts et Communication » de la Faculté des Lettres de l’Université Ibn Zohr.

 

VOS RÉACTIONS