laveritehebdo.com

Algérie: Têtes mûres de parlementaires

MAGHREB Z- NEWSLETTER (matin) / 05 septembre 2019
Algérie: Têtes mûres de parlementaires

La chambre basse du Parlement en Algérie a affirmé mardi avoir été saisie par la justice pour lever l’immunité parlementaire de Mohamed Djemai, député et chef du Front de libération nationale (FLN), parti du président déchu Abdelaziz Bouteflika.

Le bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) a indiqué dans un communiqué avoir « examiné mardi la demande du ministre de la Justice, Garde des sceaux, concernant la levée de l’immunité parlementaire » du député Mohamed Djemai, actuel secrétaire général du FLN, majoritaire à l’Assemblée nationale.

La commission des affaires juridiques de l’APN a été saisie de cette demande, a-t-on précisé.

Le rapport de la commission sera ensuite présenté aux députés qui se prononceront « en séance à huis clos » sur la levée de l’immunité, poursuit la chambre basse, qui ne précise pas le motif de cette demande.

Mohamed Djemai, un homme d’affaires de 50 ans, a été élu secrétaire général du FLN le 30 avril, près d’un mois après la démission d’Abdelaziz Bouteflika.

Un mouvement de contestation inédit déclenché en février a contraint M. Bouteflika à renoncer à se présenter à un 5e mandat puis à démissionner le 2 avril après 20 ans de pouvoir. Le haut commandement militaire a ensuite pris de facto les commandes du pays, et la présidentielle prévue le 18 avril a été annulée.

Depuis, la justice a ouvert une série d’enquêtes sur des faits présumés de corruption visant d’ex-hauts responsables politiques et des hommes d’affaires accusés d’avoir profité de leurs liens privilégiés avec l’entourage de M. Bouteflika.

Des manifestations massives se poursuivent chaque vendredi à Alger lors desquelles les protestataires rejettent toute présidentielle organisée par ceux ayant soutenu le chef de l’Etat déchu.

La Vérité avec AFP

 

VOS RÉACTIONS