laveritehebdo.com

Crise libyenne: Le président égyptien souligne l’importance de mettre en œuvre l’accord de Skhirat

MAGHREB Z- NEWSLETTER (matin) / 11 octobre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Crise libyenne: Le président égyptien souligne l’importance de mettre en œuvre l’accord de Skhirat

Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, a souligné mercredi 10 octobre l’importance de mettre en œuvre l’accord de Skhirat signé par les parties prenantes du dialogue interlibyen, en décembre 2015 au Maroc en vue de parvenir à un règlement de la crise en Libye.

S’exprimant à l’ouverture du 6è sommet entre la Grèce, l’Egypte et Chypre, qui se tient sur l’ile de Crète (sud de la Grèce), le président égyptien a souligné la nécessité de ne pas laisser la Libye devenir un terrain pour les interventions étrangères ou un incubateur des organisations terroristes, affirmant que la situation exige la mise en œuvre de l’accord de Skhirat et des autres éléments de l’initiative onusienne pour un règlement politique en Libye.

Cet accord politique a été signé, le 17 décembre 2015, à Skhirat sous l’égide des Nations unies par les parties prenantes du dialogue interlibyen avec pour objectif de sortir le pays de la crise. L’accord prévoit notamment la mise en place d’un gouvernement d’union nationale et d’un conseil présidentiel, outre des mesures à même de rétablir la confiance entre les différentes parties.

Sur un autre plan, le président égyptien a affirmé qu’il n’y a pas d’autre solution que de permettre au peuple palestinien de recouvrer ses droits légitimes notamment le droit d’établir un Etat indépendant, dans les frontière de 1967, avec Al Qods Al Acharif comme capitale.

Il a également estimé nécessaire de poursuivre le processus politique en Syrie sous l’égide des Nations unies et sur la base de l’accord de Genève et des Résolutions du Conseil de sécurité y afférentes notamment la Résolution 2254.

Evoquant la question chypriote, M. Al-Sissi a appelé à la reprise des négociations au service de l’unification du pays et ce conformément aux décisions de l’ONU. L’ordre du jour du 6è sommet entre la Grèce, Chypre et l’Egypte prévoit l’examen d’une série de questions liées notamment à la sécurité en Méditerranée, la lutte contre le terrorisme et la coopération dans le domaine économique et environnemental et la sécurité énergétique.

Le sommet est présidé par le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, le président égyptien et son homologue chypriote, Nicos Anastasiades.

Les dirigeants des trois pays devraient signer à cette occasion plusieurs accords de coopération.

 

VOS RÉACTIONS