laveritehebdo.com

Essaouira: Classement des établissements d’hébergement touristique

SOCIÉTÉ Z- NEWSLETTER (matin) / 07 février 2019 - Par: integration team
Essaouira: Classement des établissements d’hébergement touristique

Une journée de sensibilisation autour des avantages et des procédures à suivre en matière de classement des établissements d’hébergement touristique, a été organisée mercredi à Essaouira, à l’initiative du Conseil Provincial du Tourisme de la ville.

Initiée en partenariat avec la province et la délégation provinciale du tourisme de la cité des alizés, cette rencontre s’insère dans le sillage des activités programmées par le Conseil provincial du Tourisme d’Essaouira (CPTE) dans son plan d’action au titre de l’année 2019, visant à booster la destination et à renforcer davantage son attractivité.

Lors de cette rencontre rehaussée par la présence notamment du gouverneur de la province, M. Adil El Maliki, des professionnels et opérateurs du tourisme, des élus locaux, d’architectes ainsi que d’autres responsables, l’accent a été mis sur les différentes dispositions juridiques établies par le législateur en matière de classement de ces structures d’héberge‐ ment touristique, ainsi que sur les différents avantages que cette démarche peut procurer en termes de visibilité, mais aussi de conformité et de sécurité.

Intervenant à cette occasion, M. El Maliki a loué la pertinence de l’organisation de cette journée de sensibilisation qui a rassemblé différents acteurs du secteur touristique, rappelant que le secteur du tourisme demeure par excellence celui du partage.

Essaouira est riche par sa diversité et sa pluralité et offre cet esprit de partage, un partage qui doit être ‘’équitable’’ et conforme aux dispositions de la loi en vigueur, car tout visiteur qui arrive à Essaouira souhaite qu’il soit hébergé dans des conditions qui répondent aux normes en termes de sécurité et de salubrité, a expliqué le gouverneur.

‘’Il est de notre devoir tous de faire en sorte que notre secteur touristique obéit à ces règles (…) c’est le moment de faire des bons choix’’ , a-t-il préconisé, mettant en avant, dans ce sens, la Haute Sollicitude dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d’entourer ce secteur, ainsi que la Médina d’Essaouira comme en témoigne le programme complémentaire de sa réhabilitation, dont la convention- cadre a été signée devant le Souverain le 22 octobre 2018, et qui mobilise un budget de 3 millions de DH.

‘’Nous avons tous intérêt à s’inscrire dans cette vision. Il y aura un travail de proximité avec tous les établissements, une simplification des procédures, et nous oeuvrons pour doter Essaouira d’un plan d’aménagement urbain dans les mois à venir’’ , a-t-il dit, réitérant l’engagement des autorités provinciales à accomplir pleinement leur tâche à savoir : donner de la visibilité aux gens, assurer l’accompagnement des parties concernées, et veiller à l’application stricte des lois en vigueur.

M. Redwane Khanne, président du CPTE, a souligné, quant à lui, l’importance de l’organisation de cette journée qui, a-t-il dit, sert d’occasion pour échanger autour de la question du classement des établissements d’hébergement touristique, ainsi que du rôle que ces établissements se doivent de jouer pour consolider davantage les efforts visant la promotion de la destination notamment dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

‘’Notre objectif est d’échanger avec tous les opérateurs en charge de l’hébergement touristique, et de réfléchir ensemble sur les moyens à mettre en œuvre pour garantir l’attractivité et pérenniser ainsi le rayonnement de la cité des alizés, tant au plan national que sur l’échiquier international’’ , a-t-il dit, estimant que la pérennisation de la destination ne peut se baser uniquement sur la promotion des diverses potentialités que recèle Essaouira, mais aussi sur une série de comportements à adopter et de mesures à prendre pour fidéliser la clientèle et convaincre d’autres visiteurs à programmer Essaouira dans leur plan de voyage.

Et de poursuivre qu’il est du devoir de tous de travailler, la main dans la main, pour identifier de manière objective toutes les fragilités qui peuvent lester le développement de l’activité touristique aussi bien à Essaouira comme dans son arrière-pays en vue d’y apporter des solutions collectives, réitérant l’engagement du CPTE à accompagner tous les établissements non classés et à les encourager à s’inscrire pleinement dans ce chantier bénéfique pour ‘’la bonne santé’’ du secteur.

De son côté, le délégué provincial du tourisme, Mouhsine Chafai Alaoui, a rappelé que le tourisme constitue un secteur clé du développement économique et social au niveau de la province d’Essaouira, notant qu’aujourd’hui, dans un environnement fortement concurrentiel, la qualité de l’expérience touristique joue un rôle déterminant dans la pérennisation des acquis et dans le positionnement de la destination.

Dans ce contexte, une attention particulière doit être protée à l’hébergement qui constitue l’un des principaux maillions de la chaîne de valeur touristique et une étape clé dans l’expérience des clients, a-t-il estimé, relevant que le système de classement représente un référentiel de base pour garantir la qualité des prestations d’hébergement.

Par la suite, M. Chafai Alaoui a présenté un exposé détaillé sur la procédure de classement des établissements d’hébergement touristique, en fournissant des explications étoffées sur le système de classement, qui revêt un caractère obligatoire conformément aux dispositions de la loi 61-00, et qui se veut un outil distinctif permettant de hiérarchiser le standing des établissements d’hébergement touristique, de garantir une qualité des prestations, et d’offrir une visibilité aux touristes au moment du choix d’un établissement d’hébergement.

L’assistance a pris connaissance également des étapes essentielles en matière de classement de ces établissements, avec un focus sur les raisons objectives et les avantages qu’offre cette démarche en termes de gain de visibilité et de notoriété, de possibilités offertes en matière d’accompagnement, et de conformité vis-à-vis de la législation en vigueur.

M. Yahia Laarous, secrétaire général du CPTE, a mis l’accent, quant à lui, sur la stratégie du CPTE en matière de développement de nouvelles lignes aériennes notamment, avec le démarchage des compagnies aériennes qui a ciblé le niveau Top Management afin de présenter les atouts de la destination et les perspectives de développement, ce qui a, a-t-il précisé, fructifié cet effort par l’ouverture de plusieurs liaisons point à point.

Chiffres à l’appui, M. Laarous s’est arrêté, dans ce sens, sur les résultats de cette démarche adoptée par le CPTE en termes d’augmentation du nombre des nuitées et d’arrivées mais aussi du nombre de voyageurs ayant transité par l’aéroport de la cité des alizés durant l’année écoulée, passant en revue une série d’actions mises en œuvre ou programmées par le CPTE en matière de communication et de promotion de la destination.

Il a également loué l’importance du classement de ces établissements en termes d’augmentation de la capacité litière de la cité des alizés, ce qui constitue, a-t-il expliqué, un atout indéniable à même d’encourager les compagnies aériennes à programmer des vols à destination d’Essaouira.

Au terme de cette rencontre, il a été décidé de tenir des réunions de travail périodiques pour établir un état des lieux, assurer le suivi et l’accompagnement, et apporter des solutions aux dossiers de classement en instance.

 

VOS RÉACTIONS