laveritehebdo.com

Forum PPP Afrique: Capitalisation des bonnes pratiques du secteur privé

AFRIQUE Z- NEWSLETTER (apm) / 13 novembre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Forum PPP Afrique: Capitalisation des bonnes pratiques du secteur privé

Le Forum Partenariat Public-Privé Afrique (PPP) s’inscrit résolument dans une démarche de capitalisation des expériences et de développement des bonnes pratiques dans la mobilisation du secteur privé pour le développement du continent, a affirmé, lundi 12 novembre à Casablanca, le président du forum Daouda Coulibaly.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Forum PPP Afrique, initié sous le thème “Promouvoir l’agriculture et les technologies de l’information et de la communication grâce aux partenariats public-privé” , M. Coulibaly a souligné que cet évènement fait suite au succès rencontré par la première édition du Forum PPP Afrique, qui a réuni à Paris en octobre 2017, des intervenants de renom ainsi que plus de 300 participants.

La présente édition s’attachera particulièrement à analyser et promouvoir le rôle des PPP dans les transformations agricole et numérique en Afrique, aussi bien en termes d’infrastructures qu’en terme d’usages, a-t-il relevé.

Dans cette optique, l’événement cherchera à mettre en avant la longue et fructueuse expérience du Maroc dans la mise en place de partenariats public-privé, ainsi que l’excellence et le savoir-faire des entreprises marocaines dans ce domaine.

En rassemblant à Casablanca un nombre important de décideurs africains et d’investisseurs internationaux, ce forum ambitionne d’être un catalyseur de nouveaux contrats de PPP, dans lequel les acteurs publics et privés occuperont une place centrale, a notamment dit M. Coulibaly, relevant que la décision d’organiser cet évènement au Maroc s’inscrit aussi en cohérence avec l’engagement de SM le Roi Mohammed VI, pour le développement économique de l’Afrique, dans une logique de partenariat équilibré et gagnant-gagnant.

Pour sa part, la directrice adjointe des entreprises et des établissements publics chargée des structures de la privatisation, du partenariat publique et de la gestion active du portefeuille public au ministère de l’Economie et des Finances, Najat Saher a indiqué qu’au cours des dernières années, le développement remarquable du recours aux contrats de PPP dans de nombreux secteurs d’activité s’est inscrit dans l’évolution générale des missions de l’État dans la sphère économique se centralisant de plus en plus sur ses rôles de stratège, de facilitateur et de régulateur.

C’est dans cette vision que s’inscrit le développement de nouveaux outils et mécanismes qui sont de nature à favoriser les initiatives privées pour contribuer à la croissance de l’économie nationale, à travers la modernisation de tous les secteurs, a-t-elle dit, précisant que les PPP consacrent un changement culturel dans les relations entre les secteurs public et privé se traduisant par une mutualisation des ressources et un partage des risques pour fournir un service public de qualité dans une relation gagnante pour toutes les parties concernées.

De même, dans un contexte mondial caractérisé par la persistance des fragilités économiques et financières, le recours aux PPP répond aussi à des besoins de financement croissants pour accélérer l’amélioration de l’offre publique en infrastructures et services, et partant renforcer la compétitivité et l’attractivité de nos pays et améliorer les conditions de vie des populations.

Le Maroc a, ainsi, fait le choix d’identifier ses chantiers de réformes pour diversifier ses sources de croissance et accélérer le développement humain et territorial, a souligné Mme Saher, arguant que des stratégies sectorielles ont été engagées et des projets structurants ont été lancés en partenariat et avec l’appui du secteur privé.

De son côté, l’ambassadeur Mohamed Methqal, directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a indiqué que ce club permet de réunir les principaux acteurs à l’échelle euro-méditerranéen mais aussi africaine qui s’impliquent dans le développement des PPP au niveau des différents pays.

Et de préciser que l’AMCI a fait le choix d’appuyer cet événement pour partager l’expertise développé par le Maroc qui a mis en place des mécanismes des PPP très innovant qui ont crées de fortes dynamique régionales. Ce forum de haut niveau fait suite à celui tenu en 2017 à Paris, qui a rassemblé plus de 300 cadres et décideurs africains et européens.

L’édition 2018 permettra de créer un environnement favorisant un dialogue productif entre décideurs et acteurs clés des secteurs publics et privés.

A travers des conférences et panels thématiques, une vingtaine de panelistes et intervenants s’appliqueront à analyser le rôle des PPP dans la transformation numérique en Afrique, aussi bien en termes d’infrastructures qu’en terme d’usages.

L’événement est organisé par Trainis, leader africain de la formation professionnelle continue, en partenariat avec le Club PPP MedAfrique et avec le soutien de l’AMCI, l’Agence pour le développement agricole (l’ADA), la Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI) et la Chambre d’Agriculture de la région Casablanca-Settat.

 

VOS RÉACTIONS