laveritehebdo.com

Hatim Aznague, reflet de l’initiative mobilisatrice et de la dynamique novatrice de la société civile marocaine

DERNIERS ÉCHOS Z- NEWSLETTER (apm) / 14 novembre 2019
Hatim Aznague, reflet de l’initiative mobilisatrice et de la dynamique novatrice de la société civile marocaine

Passionné, pleinement engagé et animé d’une volonté de fer de se frayer un chemin parmi les grands, le jeune marocain Hatim Aznague ne recule devant rien pour briser les barrières et se faire entendre mais aussi de convaincre et de clamer haut et fort la voix de la société civile marocaine qui agit dans le cadre d’une dynamique novatrice et mobilisatrice.

Aznague qui participe à Nairobi au Sommet mondial pour la Population et le Développement (ICPD25) n’a eu de cesse de multiplier les contacts et de prendre des initiatives pour mettre en avant les avancées réalisées par le Maroc en matière de développement durable et de promotion de la Population.

« Notre participation à ce sommet mondial se veut l’occasion idoine de faire prévaloir nos acquis et réalisations dans le domaine du développement durable et de promotion de la population et aussi de connaitre les expériences d’autres pays qui font montre de réussites dans ce domaine », a confié à la MAP Hatim Aznague, Fondateur et président du Sustainable Development’s Youth, lauréat du Prix des Nations Unies pour les actions d’objectifs de développement durable (ODD 2018).

« C’est l’occasion d’aller à la rencontre des autres mais aussi de faire la promotion de notre pays et des actions entreprises par la société civile marocaine connue par son dynamisme et son efficacité sur le terrain », a soutenu Aznague, aussi Directeur de la Campagne Nationale des Objectifs de Développement Durable-CNODD.

Pour ce jeune qui ne croit pas aux obstacles, « toutes les barrières se cassent si on croit en soi et dans la solidité de ce qu’on avance comme projet. Tout peut se faire grâce à la communication et la prise d’initiatives novatrices et mobilisatrices qui prônent le changement ».

« On doit croire en nous-mêmes et en ce qu’on fait. On doit agir pour le changement et convaincre les autres que nous agissons pour leur bien-être », a-t-il soutenu tout confiant.

Il s’est félicité, par ailleurs, de la qualité et du poids de la participation marocaine à ce sommet mondial. « Je me réjouis de voir la délégation marocaine composée de représentants des secteurs gouvernementaux, de la société civile, des ONGs mais aussi de grands artistes, à l’image du jeune chanteur Ahmed Chawki, qui va interpréter trois chansons lors de la séance de clôture de ce sommet ».

« C’est une grande fierté que de faire prévaloir la face culturelle et artistique du Maroc lors de cet évènement grandiose », s’est-il réjoui. Le Sommet mondial sur la population et le développement organisé sous le thème « accélérer les promesses » devra clore ses travaux ce jeudi dans la capitale kényane avec la participation de Chefs d’État et des représentants des organismes des Nations Unies et de la société civile, ainsi que des regroupements de plaidoyer représentant plusieurs pays dont le Maroc.

Une vingtaine de membres représentant des secteurs gouvernementaux, de la société civile, des ONGs ainsi que des parlementaires forment la délégation marocaine à cette conférence internationale importante, organisée à l’occasion du 25ème anniversaire de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) du Caire, et qui vise à redynamiser la communauté internationale, à insuffler une énergie nouvelle dans les objectifs de la CIPD et à soutenir et amplifier les avancées réalisées depuis 1994 dans le domaine des droits des femmes.

Par Labrim Abdelouahed

 

VOS RÉACTIONS