laveritehebdo.com

Istanbul: Le produit halal n’est pas une mode

INTERNATIONAL Z- NEWSLETTER (apm) / 06 décembre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Istanbul: Le produit halal n’est pas une mode

Le produit halal n’est pas une mode mais une réalité du marché, a souligné le président du “Club halal” de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), Adnan El Gueddari, précisant que la majorité des pays estiment que ce secteur constitue une clé de voute pour accéder aux marchés mondiaux eu égard au nombre croissant des musulmans dans le monde qui dépasse 1,5 milliard d’âmes. Aujourd’hui, il y a une unanimité sur l’importance de ce marché prometteur à explorer aux niveaux local et mondial afin de tirer profit des opportunités commerciales qu’il offre, a indiqué M. El Gueddari dans une déclaration à la MAP en marge de sa participation à la 6ème édition du Salon des produits halal, organisée à Istanbul en Turquie du 29 novembre au 2 décembre.

M. El Gueddari, qui a animé une conférence dans le cadre du Salon sur l’expérience des banques de participation au Maroc, a indiqué que les entreprises marocaines ont grand intérêt à développer le label halal de telle manière à promouvoir leurs exportations, notant qu’il est quasiment impossible de pénétrer les marchés islamiques, notamment les pays musulmans en Afrique, au Moyen orient et en Asie, si le label halal n’est pas développé, et c’est le cas aussi pour les autres marchés qui ont une part importante sur le marché mondial.

Parmi ces marchés, dit-il, il y a le marché européen situé à proximité du Maroc où il y a un nombre important de musulmans avec un fort pouvoir d’achat et où le label halal peut être effectivement un vecteur de développement très important. Les statistiques récentes font ressortir que le marché halal représente 3,7 pc de l’économie mondiale, avec environ 4,60 trillions de dollars, ce qui signifie que les produits halal s’imposent avec force dans le contexte de la mondialisation.

En réponse à une question sur le nombre croissant des consommateurs des produits “halal” , l’expert marocain a fait savoir que le label halal intéresse à la fois les musulmans et les non musulmans avec une petite différence en ce sens que le label halal développe un processus conforme à la Charia islamique en termes de méthodes de fabrication et d’industrialisation, en plus d’un certain nombre d’éthiques vis-à-vis du processus de transformation, l’objectif étant de tirer profit de cette dimension éthique que revêt le “halal”.

Concernant “le Club halal” de l’ASMEX, il a indiqué qu’il est le premier en Afrique et constitue un vecteur important de sensibilisation, de formation et d’accompagnement des entreprises marocaines exportatrices de telle manière à leur ouvrir ce marché prometteur et leur expliquer les enjeux au niveau mondial.

Le Club halal œuvre également à accompagner les entreprises nationales pour mieux comprendre le marché mondial de telle manière qu’elles puissent intégrer dans leurs stratégies l’importance du label halal qui leur permettra d’améliorer de manière significative leur chiffre d’affaires, a-t-il enchainé.

Le Maroc était présent à la 6è édition du Salon avec un stand présentant aux visiteurs divers produits comme le thé, les conserves de poisson et les produits cosmétiques.

Des hommes d’affaires, des experts dans divers domaines et les représentants d’institutions et d’organisations issus de plus de 70 pays ont participé à cette manifestation placée sous le signe “Halal et mode de vie sain: Sensibilisation et durabilité”.

Plus de 350 exposants leaders dans les divers secteurs de produits et services halal notamment l’alimentation, la finance, le cosmétique, le tourisme, les produits chimiques et l’emballage, ont pris également part à l’édition 2018 du Salon qui a accueilli 40.000 visiteurs venus de 80 pays.

Lamya Dakka

 

VOS RÉACTIONS