laveritehebdo.com

Jeux Olympiques de la Jeunesse: Les résultats “honorables” du Maroc

SPORT Z- NEWSLETTER (matin) / 14 décembre 2018 - Par: Amrani
Jeux Olympiques de la Jeunesse: Les résultats “honorables” du Maroc

Les “résultats honorables” des athlètes marocains lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), organisés par Buenos Aires en octobre, ont couronné le rayonnement du Maroc en Argentine au cours de l’année qui touche à sa fin. Bien que le Maroc ait marqué d’une présence distinguée les divers événements organisés en Argentine tout le long de l’année, le couronnement du Royaume à sept reprises lors de cette épreuve olympique de la jeunesse a volé la vedette.

Les médailles d’or de Fatima-Zahra Abou Fares, l’Argent de Safia Salih (taekwondo), Anas Essayi (1.500 m), Yassine Elouarz (boxe), Yassine Sekouri ( karaté) et de Nabil Ech-Chaabi (Karaté), ainsi que le Bronze d’Oussama Edari (karaté), ont fait honneur au Maroc. Le Royaume a participé aux JOJ de Buenos Aires avec 20 athlètes marocains dans huit disciplines, à savoir l’athlétisme (05), la boxe (4), le karaté (3), le taekwondo (2), le judo (2), la natation (2), la planche à voile (1) et la lutte (1).

Les jeunes athlètes marocains ont pris part à l’édition des JOJ de Buenos Aires, organisée du 06 au 18 octobre sous le thème “Vivre l’avenir” , aux côtés de 4.000 athlètes issus de plus de 200 pays et participants à 32 épreuves sportives. Quelques jours après cet événement sportif, la sélection marocaine de football des personnes de petite taille était au rendez-vous avec le début d’une carrière professionnelle difficile et prometteuse à la fois.

L’équipe marocaine a été “l’invitée spéciale” de la Copa América consacrée aux personnes de petite taille pour affronter les équipes d’Argentine, du Chili, du Pérou, du Brésil, du Paraguay, de Bolivie, de Colombie et des États-Unis-Canada.

Cette première participation de l’équipe nationale a été l’occasion de se mesurer à des équipes ayant ac‐ cumulé une grande expérience et de faire la transition vers le monde professionnel et un cadre institutionnel, ainsi que de perfectionner les talents des joueurs marocains et de cerner leurs forces et faiblesses.

Il s’agit d’ailleurs d’une belle participation puisque l’équipe marocaine s’est classée cinquième lors de ce tournoi continental organisé pour la première fois. Toujours au volet des sport, le directeur général de la Marocaine des jeux et des sports (MDJS), Younes El Mechrafi, a été nommé, fin novembre, président de l’Audit Committe de la Word Lottery Association (WLA), à l’occasion de son congrès international qui s’est tenu dans la capitale argentine.

Cette nomination est une reconnaissance de l’expertise marocaine et des bonnes pratiques de la MDJS en matière de bonne gouvernance, ainsi qu’une reconnaissance de la place internationale qu’occupe la société marocaine et de l’estime dont elle bénéficie auprès de ses homologues internationaux.

La cause nationale a également été sous les feux des projecteurs argentins au cours de l’année. En mars et octobre dernier, la faculté de la défense relevant du ministère de la défense a abrité deux conférences académiques sur la question du Sahara marocain en présence d’une pléiade d’académiciens, de responsables au sein du ministère de la défense, d’experts en relations internationales et d’étudiants chercheurs.

Les deux rencontres ont été l’occasion idoine pour souligner le bien fondé de l’initiative marocaine d’autonomie et de dévoiler la réalité du différend sur le Sahara, ainsi que les droits justes et permanents du Maroc dans ses régions du sud. A la suite de la seconde rencontre, la faculté argentine a annoncé la création d’un “cycle d’études permanent sur le Royaume du Maroc” afin de promouvoir les études et la recherche sur le Maroc en Argentine.

La présence du Maroc en Argentine s’est également manifestée à travers la participation, à Buenos Aires, de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) aux réunions du club des investisseurs de long terme, qui se sont déroulées au début du mois de septembre. A cette occasion, le club a passé en revue ses activités, notamment la base de données en Infrastructure et le bilan des Business meetings, présenté par la CDG.

Le secteur agricole marocain a également été représenté lors des travaux de la 107ème session du Conseil oléicole international, organisée à la fin du mois de juin. Cette session a examiné plusieurs axes dont la coopération technique internationale dans les domaines de recherche et développement liés au secteur, la formation et le transfert de technologie, Les “résultats honorables” des athlètes marocains lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), organisés par Buenos Aires en octobre, ont couronné le rayonnement du Maroc en Argentine au cours de l’année qui touche à sa fin. Bien que le Maroc ait marqué d’une présence distinguée les divers événements organisés en Argentine tout le long de l’année, le couronnement du Royaume à sept reprises lors de cette épreuve olympique de la jeunesse a volé la vedette.

Les médailles d’or de Fatima-Zahra Abou Fares, l’Argent de Safia Salih (taekwondo), Anas Essayi (1.500 m), Yassine Elouarz (boxe), Yassine Sekouri ( karaté) et de Nabil Ech-Chaabi (Karaté), ainsi que le Bronze d’Oussama Edari (karaté), ont fait honneur au Maroc. Le Royaume a participé aux JOJ de Buenos Aires avec 20 athlètes marocains dans huit disciplines, à savoir l’athlétisme (05), la boxe (4), le karaté (3), le taekwondo (2), le judo (2), la natation (2), la planche à voile (1) et la lutte (1).

Les jeunes athlètes marocains ont pris part à l’édition des JOJ de Buenos Aires, organisée du 06 au 18 octobre sous le thème “Vivre l’avenir” , aux côtés de 4.000 athlètes issus de plus de 200 pays et participants à 32 épreuves sportives. Quelques jours après cet événement sportif, la sélection marocaine de football des personnes de petite taille était au rendez-vous avec le début d’une carrière professionnelle difficile et prometteuse à la fois.

L’équipe marocaine a été “l’invitée spéciale” de la Copa América consacrée aux personnes de petite taille pour affronter les équipes d’Argentine, du Chili, du Pérou, du Brésil, du Paraguay, de Bolivie, de Colombie et des États-Unis-Canada.

Cette première participation de l’équipe nationale a été l’occasion de se mesurer à des équipes ayant accumulé une grande expérience et de faire la transition vers le monde professionnel et un cadre institutionnel, ainsi que de perfectionner les talents des joueurs marocains et de cerner leurs forces et faiblesses.

Il s’agit d’ailleurs d’une belle participation puisque l’équipe marocaine s’est classée cinquième lors de ce tournoi continental organisé pour la première fois. Toujours au volet des sport, le directeur général de la Marocaine des jeux et des sports (MDJS), Younes El Mechrafi, a été nommé, fin novembre, président de l’Audit Committe de la Word Lottery Association (WLA), à l’occasion de son congrès international qui s’est tenu dans la capitale argentine.

Cette nomination est une reconnaissance de l’expertise marocaine et des bonnes pratiques de la MDJS en matière de bonne gouvernance, ainsi qu’une reconnaissance de la place internationale qu’occupe la société marocaine et de l’estime dont elle bénéficie auprès de ses homologues internationaux. La cause nationale a également été sous les feux des projecteurs argentins au cours de l’année.

En mars et octobre dernier, la faculté de la défense relevant du ministère de la défense a abrité deux conférences académiques sur la question du Sahara marocain en présence d’une pléiade d’académiciens, de responsables au sein du ministère de la défense, d’experts en relations internationales et d’étudiants chercheurs.

Les deux rencontres ont été l’occasion idoine pour souligner le bien fondé de l’initiative marocaine d’autonomie et de dévoiler la réalité du différend sur le Sahara, ainsi que les droits justes et permanents du Maroc dans ses régions du sud.

A la suite de la seconde rencontre, la faculté argentine a annoncé la création d’un “cycle d’études permanent sur le Royaume du Maroc” afin de promouvoir les études et la recherche sur le Maroc en Argentine. La présence du Maroc en Argentine s’est également manifestée à travers la participation, à Buenos Aires, de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) aux réunions du club des investisseurs de long terme, qui se sont déroulées au début du mois de septembre. A cette occasion, le club a passé en revue ses activités, notamment la base de données en Infrastructure et le bilan des Business meetings, présenté par la CDG.

Le secteur agricole marocain a également été représenté lors des travaux de la 107ème session du Conseil oléicole international, organisée à la fin du mois de juin. Cette session a examiné plusieurs axes dont la coopération technique internationale dans les domaines de recherche et développement liés au secteur, la formation et le transfert de technologie, outre la promotion et le développement du commerce international de l’huile d’olive et de l’olive de table.

La culture marocaine était également présente à l’occasion de la “Semaine africaine 2018” (4-8 juin), organisée au siège du Congrès argentin. A cette occasion, une rencontre organisée au siège du Congrès a mis en relief les différents atouts qui ont fait du Maroc une passerelle vers le continent africain. La gastronomie marocaine a pu être présentée dans le pays d’Amérique du Sud. La semaine de l’Afrique en Argentine, à laquelle ont assisté plusieurs ambassades africaines accréditées à Buenos Aires, dont l’ambassade du Maroc, a été marquée par des expositions d’art et des activités culturelles, dont une exposition de l’artiste peintre Esther Benmaman dans l’un des espaces de la Chambre des représentants argentine. L’exposition a permis aux visiteurs d’apprécier les œuvres de l’artiste marocaine, dont les peintures traitent de thèmes sociaux et humains reflétant différents aspects de la culture marocaine, de ses coutumes et des traditions de la société.

Le Maroc était également présent en mai 2018 au Sommet de l’association internationale des femmes juges, qui a connu la participation de 1.000 magistrates de 78 pays, dont le Maroc. Lors de cet événement, la délégation marocaine a mis en relief le chantier de réforme du système de justice au Maroc et la moralisation de la pratique judiciaire. Par ailleurs, le 9ème Forum intercontinental de mutualisme, organisé à Buenos Aires les 25 et 26 avril, a mis en relief l’expérience marocaine en matière de mutualisme.

Le Maroc était représenté à cet événement par le président du Conseil administratif de la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques du Maroc (MGPAP) et président de l’Union Africaine de la mutualité (UAM), Abdelmoula Abdelmoumni. En mars dernier, la capitale argentine a abrité un symposium international sur la solidarité au XXIe siècle.

Un événement qui a mis en lumière l’expérience de premier plan du Maroc en la matière. Lors d’une allocution prononcée lors de la séance d’ouverture du symposium, organisé par la Confédération des associations argentines en coopération avec l’Association internationale pour la solidarité, le vice-président de l’Association internationale pour la coopération entre l’Afrique et le Moyen-Orient, M. Abdulaziz Alawi, a souligné les débuts de l’expérience de solidarité dans le Royaume, qui remonte à la deuxième décennie du siècle dernier, avant que d’autres organismes et institutions ne voient le jour.

La présence remarquable du Maroc lors de plusieurs événements organisés en 2018 en Argentine reflète également la qualité des relations entre Buenos Aires et Rabat à tous les niveaux.

Par Abdelkarim Chamssi

 

VOS RÉACTIONS