laveritehebdo.com

Khalid Ait Taleb, un praticien émérite pour relever les défis du secteur de la Santé

POLITIQUE Z- NEWSLETTER (apm) / 12 octobre 2019 - Par: LA VÉRITÉ AVEC MAP
Khalid Ait Taleb, un praticien émérite pour relever les défis du secteur de la Santé

M. Khalid Ait Taleb, qui vient d’intégrer le gouvernement dans sa nouvelle mouture, reçu mercredi par Sa Majesté le Roi, a hérité d’un ministère aussi important que la santé qui touche à un secteur sensible confronté à des défis majeurs à relever pour satisfaire les attentes des citoyens dans ce domaine.

“Je suis très honoré de la confiance royale placée en moi à la tête de ce secteur très sensible et qui comporte plusieurs défis à relever avec beaucoup d’attentes des citoyens”, a déclaré à la MAP, M. Ait Taleb, ce chirurgien émérite qui a fait ses preuves notamment en tant que directeur du Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès, qu’il a dirigé depuis 2004.

Pour relever les challenges qui l’attendent à la tête du ministère de la Santé, le professeur Ait Taleb compte s’appuyer sur les compétences dont regorge le secteur, mettant l’accent dans ce cadre sur l’importance de la paix sociale et du rapprochement au maximum du patient marocain pour avoir sa confiance. “Je pense qu’il y a beaucoup de compétences au niveau du secteur de la santé pour relever ses défis”, a noté ce chirurgien de 55 ans, père de trois enfants, une fille et deux garçons.

Conscient de l’importance du projet de la régionalisation avancée, M. Ait Taleb, membre depuis 2008 du Comité d’experts au ministère de la Santé, ambitionne de mettre en place des actions spécifiques à chaque région du Royaume, qui seront contextualisées prochainement.

Ambitieux et optimiste, le nouveau ministre s’est montré déterminé à ne ménager aucun effort pour “aller rapidement vers le citoyen et satisfaire ses besoins par les moyens disponibles, aussi bien au niveau national que régional”.

Pour entamer son travail à la tête du ministère de la Santé, M. Ait Taleb, qui vient de la région d’Agadir, mettra à profit l’expérience qu’il a accumulée des années durant au sein du ministère, mais également en tant que professeur à la faculté de médecine de Fès et président de l’Alliance des centres hospitaliers universitaires du Maroc.

 

VOS RÉACTIONS