laveritehebdo.com

La retraite: Une affaire qui se prépare tôt

DERNIERS ÉCHOS Z- NEWSLETTER (apm) / 28 juin 2019 - Par: LA VÉRITÉ AVEC MAP
La retraite: Une affaire qui se prépare tôt

Anticiper et planifier la retraite n’est pas encore bien assimilé par les jeunes marocains et les fraîchement débarqués dans le marché du travail qui, par insouciance ou imprévoyance, ne prêtent point la moindre attention à ce “décrochage” à préparer tout au long de la vie professionnelle.

Rêvant de voyages, d’acquisitions et de loisirs, ils semblent peu empressés à se mettre dans la peau de “calculateurs”, à forcer le passage de l’univers scolaire au premier emploi, semblant prolonger le cycle de vie juvénile, retarder l’entrée dans celui d’adulte.

Envahis par les occupations professionnelles et personnelles, à bâtir une situation, ils omettent d’investir dans ce “lendemain très lointain” et, par manque de conscience, ne portent pas trop d’intérêts à envisager cette échéance de futurs retraités, le plus souvent mal vécue ne serait-ce que du changement “brusque” des rythmes et des habitudes de vie.

Or, il n’y a pas mieux que de s’y prendre à l’avance afin de se construire, petit à petit, une retraite bien méritée et sans désillusions ni désenchantement et se protéger d’un probable décalage entre les attentes et la réalité de leur situation financière durant ce cap délicat de la vie.

“Les jeunes actifs ne savent généralement pas à quel âge commencer à préparer la retraite”, a expliqué, dans une déclaration à la MAP, Abdellatif Zaghnoun, directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), mettant en avant la nécessité d’accompagner et de sensibiliser fortement cette catégorie pour qu’elle puisse gamberger, échafauder la retraite, se constituer, durant sa période active, un patrimoine en vue de se projeter dans l’avenir.

“Le taux de couverture retraite aujourd’hui ne dépasse pas 42%”, a décliné M. Zaghnoun, soulignant l’impératif d’entreprendre un certain nombre d’actions et de mesures à même de pouvoir anticiper les évolutions futures.
Préconisant l’approche de “la création de valeurs”, il a plaidé pour la nécessité de créer davantage d’emplois permettant aux jeunes d’accéder au monde du travail et ce, dans l’objectif d’assurer une couverture retraite.

A l’horizon 2050, près d’une personne sur quatre serait âgée de 60 ans ou plus dont une part importante de cette tranche de la population ne disposerait probablement pas d’une pension de retraite, d’où l’exigence de la sensibilisation à ce sujet.

En effet, donner des repères aux jeunes actifs devrait les inciter à entreprendre les démarches nécessaires afin de bien préparer leur retraite, de prendre les dispositions particulières” dont des placements d’épargne volontaires, afin de ne point se retrouver surpris, accablés par une diminution de revenus, a t-il poursuivi.

“Se projeter dans l’avenir et penser très tôt à fructifier un capital montre une prise de conscience pour les jeunes actifs et les plus prévoyants à compenser la baisse des revenus”, estime Slimane, ex-ingénieur télécoms fraîchement atterri dans les rangs des retraités.

Les cotisations réglementaires appuyées par une épargne retraite supplémentaire “généreuse” sont à même de garantir une bonne pension de retraite et, de surcroît, une vie meilleure pour les vieux jours.

Même son de cloche chez Rachida, ex-enseignante, pour qui “épargner de façon régulière sur une longue durée permet de se constituer un revenu de retraite confortable”, pressant les jeunes à capitaliser le plus tôt pour avoir plus de visibilité.

“Plus jeune vous cotisez, plus vous serez à l’aise à la retraite”, conseille Rachida qui, en bonne mère, recommande aussi d’investir assez tôt dans l’immobilier pour ne pas consacrer une partie de la pension au loyer ou à continuer à payer les traites du crédit logement une fois à la retraite.

 

VOS RÉACTIONS