laveritehebdo.com

Le film: ‘’A la recherche du pouvoir perdu’’ remporte le grand prix

CULTURE Z- NEWSLETTER (matin) / 04 décembre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Le film: ‘’A la recherche du pouvoir perdu’’ remporte le grand prix

Le Film ‘’à la recherche du pouvoir perdu’’ du réalisateur Mohamed Ahed Bensouda a remporté le grand prix de la 3ème édition du festival international Agora du cinéma et de philosophie, organisée fin novembre à Fès.

Ce long-métrage raconte les péripéties de la vie d’un général, la soixantaine, qui coule ses jours dans sa villa cossue entre service, sport, lecture et jeu d’échecs avec son compagnon de guerre, un colonel de son âge.

L’officier haut gradé se sentait bien dans sa peau et vivait son célibat en toute quiétude, jusqu’au jour où la belle Ilham débarque.

Quant au deuxième prix, il est revenu au ‘’Delta Park’’ , un film italien de Karine de Villers et Mario Brenta. Il raconte l’histoire d’un groupe de migrants qui ont atterri dans cet hôtel transformé en lieu d’accueil, le temps que leur demande d’asile soit acceptée.

En attendant ce jour qui n’arrivera peut-être jamais, ils partagent le quotidien avec le propriétaire et sa famille. Le prix du meilleur acteur a été attribué au marocain Abdelilah El Minui pour son rôle dans le film ‘’le cri de l’âme’’ d’Abdelilah El Jaouhary.

Initiée par l’Association des Amis de la Philosophie en partenariat avec le Centre Cinématographique Marocain (CCM), les Instituts Français et de Cervantès de Fès, cette manifestation culturelle a été l’occasion de débattre de philosophie, de cinéma et d’esthétique.

Dédié au philosophe français Gilles Deleuze (1925- 1995) qui s’est intéressé, entre autres, au cinéma, à la philosophie politique, à la peinture, à la psychanalyse, à la métaphysique et aux sciences humaines et sociales, le festival a été organisé dans trois espaces culturels, à savoir le complexe culturel Al Hourria, le Cinéma Boujloud et la Maison de la Culture-Fès.

Plusieurs œuvres cinématographiques marocaines et étrangères ont été projetées, dont ‘’Sweat Rain’’ (Arq Chta) de Hakim Belaabbas, ‘’les Voix du désert’’ (Assouat As-Sahra) de Daoud Oulad Syad, ‘’le cri de l’âme’’ d’Abdelilah El Jaouhary et ‘’le silence des papillons’’ (Samt Al Farachat) de Hamid Basket.

Au programme figuraient également d’autres films étrangers tels ‘’Jean Genet, un captif amoureux’’ de Michèle Collery, ‘’The Young Karl Marx’’ , film allemand de Raoul Peck, ‘’livre d’image’’ de Godard, une biographie du philosophe américaine d’origine allemande Hanna Arendt de Margarethe Von Trotta, ‘’Delta Park’’ , un film italien sur les migrants de Karine de Villers et Mario Brenta et ‘’The Sacrifice’’ , un film russe d’Andrei Tarkovky.

 

VOS RÉACTIONS