laveritehebdo.com

Le statut relatif aux cadres des académies garantit aux enseignants contractuels

SOCIÉTÉ Z- NEWSLETTER (matin) / 26 décembre 2018 - Par: Amrani
Le statut relatif aux cadres des académies garantit aux enseignants contractuels

Le statut relatif aux cadres des académies garantit aux enseignants contractuels l’ensemble des droits dont jouissent les fonctionnaires des administrations publiques, a indiqué, mardi à Rabat, le secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle, Mohamed Rherras.

En réponse à une question orale sur “Le recrutement par contrat” , présentée par le groupe de l’Union marocaine du travail à la Chambre des conseillers, M. Rherras a souligné que, dans le cadre des mesures prises pour motiver cette catégorie, il a été procédé à la mise en place d’un statut relatif aux cadres des académies, portant principalement sur le recrutement, les salaires, la carrière, les droits et obligations, la protection sociale, le système disciplinaire, la représentativité des employés et la garantie de la motivation continue tout au long de leur carrière.

Il a, dans le même sens, ajouté qu’un nouveau souffle a été donné à la formation, étant un préalable essentiel pour accéder aux métiers de l’éducation et de la formation, soulignant que le processus de formation obéit, à partir de l’année universitaire en cours, à un nouveau schéma axé sur trois phases principales.

La première, a-t-il précisé, s’étend sur trois ans consacrés à la formation fondamentale dans le cycle de licence en éducation, selon la spécialité (primaire et secondaire), la deuxième se déroule en une année aux centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation (CRMEF) pour une formation théorique-pratique dans le cadre de la qualification professionnelle, tandis que la troisième s’étend sur une année et porte sur une formation en alternance, combinant la formation dispensée au sein des CRMEF et une formation sur terrain.

Il a, par ailleurs, affirmé que cette catégorie de cadres des Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) a fait preuve de compétence et de respect de la réglementation en vigueur dans les établissements scolaires et de son engagement à accomplir son devoir d’éducation dans un esprit de responsabilité, rappelant le contexte qui a impliqué la transition du recrutement au niveau central au recrutement au niveau régional, marqué par l’implémentation de la régionalisation avancée, la concrétisation de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 et la nécessité de permettre aux académies régionales de répondre à leurs besoins réels en ressources humaines sur les plan qualitatif et quantitatif, exigés par la cartographie des ressources humaines aux niveaux régional, provincial et local.

Le recrutement contractuel par les AREF constitue une expérience réussie, eu égard aux besoins urgents en ressources humaines pour faire face au manque résultant de l’augmentation du nombre des retraités et à la nécessité de résoudre le problème de l’encombre‐ ment dans les classes, s’est-il félicité, ajoutant que ce processus, lancé depuis 3 ans, permettra au système d’éducation de disposer de 70.000 postes d’emploi.

Le responsable a également fait savoir que ce choix a permis aux académies d’atténuer l’encombrement, notamment, au niveau du cycle de l’enseignement primaire, de limiter la pluralité des niveaux dans les classes communes dans le même cycle, en particulier, dans le monde rural, de combler le déficit en ressources humaines sur le plan régional, dans le cadre de la politique de déconcentration et de surmonter les difficultés résultant de l’insuffisance des postes budgétaires crées annuellement pour le ministère, en vertu de la loi des finances, ne dépassant pas au maximum 7.000 postes, face au nombre croissant des enseignants mis à la retraite ou désirant bénéficier de la retraite anticipée.

 

VOS RÉACTIONS