laveritehebdo.com

“Les fondements et les priorités de la diplomatie marocaine”

POLITIQUE Z- NEWSLETTER (apm) / 03 décembre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
“Les fondements et les priorités de la diplomatie marocaine”

Le Maroc a toujours été le premier à proposer des mécanismes de nature à faire face aux défis auxquels le monde est confronté notamment le terrorisme, les changements climatiques et la migration, a affirmé le Consul général du Royaume à Istanbul, M’hamed Ifriquine.

Intervenant lors d’une conférence, organisée le week-end dernier à l’université de Bahcesehir sous le thème “les fondements et les priorités de la diplomatie marocaine” , M. Ifriquine a souligné que le Maroc est devenu un pionnier aux niveaux continental et régional grâce à son engagement fort et sérieux à apporter des solutions aux problématiques qui menacent l’avenir de l’humanité.

Le Maroc a toujours encouragé et appelé au dialogue multilatéral qui constitue l’unique moyen pour relever les défis, renforcer la confiance et aller de l’avant pour l’élaboration de stratégies à même de garantir un meilleur avenir pour les générations futures, a indiqué le diplomate lors de cette conférence initiée dans le cadre d’une session de formation au profit des étudiants de “Sciences politiques” dans plusieurs universités turques.

Il a également relevé que le Royaume a toujours adopté une politique équilibrée fondée sur la primauté de dialogue et le principe de modération dans ses relations internationales, et privilégiant les valeurs du respect et de la solidarité dans la gestion des questions bilatérales et mondiales.

Rappelant l’histoire séculaire du Royaume, sa position géographique et son engagement pour les causes de la région, le diplomate a affirmé que le Maroc accorde la priorité aux questions du monde islamique et à leur tête la défense de la cause palestinienne et d’Al-Qods Acharif, mettant en relief les efforts de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, au service de la cause palestinienne.

M. Ifriquine a également indiqué que le Maroc a été le premier pays à accueillir des conférences sur les questions intéressant l’Afrique, rappelant notamment la conférence de Casablanca qui a jeté les bases pour la mise en place de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), ajoutant que la ville de Marrakech avait abrité la conférence qui a été couronnée par l’accord instituant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le diplomate marocain a, en outre, mis l’accent sur les résultats importants de la 22-ème Conférence des Nations unies sur le climat (COP 22) tenue en 2016 dans la ville ocre, et la tenue prochaine de la conférence internationale sur la migration prévue du 10 au 11 décembre à Marrakech, relevant que l’organisation de cette conférence au Maroc constitue une reconnaissance, par la communauté internationale, du rôle pionnier du Royaume dans la gestion des flux migratoires notamment en Afrique et dans l’espace euro-méditerranéen.

 

VOS RÉACTIONS