laveritehebdo.com

Libreville: Le Maroc candidat de l’Afrique pour la présidence de CGLU-Monde

AFRIQUE Z- NEWSLETTER (apm) / 27 juillet 2019 - Par: LA VÉRITÉ AVEC MAP
Libreville: Le Maroc candidat de l’Afrique pour la présidence de CGLU-Monde

Le Maroc a été élu candidat de l’Afrique pour la présidence de l’organisation “Cités et Gouvernements Locaux Unis” (CGLU-Monde), à l’issue de la réunion extraordinaire du comité exécutif de CGLU-Afrique, tenue vendredi à Libreville.

Le Royaume qui était en lice avec l’Afrique du Sud, a été élu à la majorité absolue avec 10 voix pour, une contre et 3 abstentions. A l’issue du même vote, le Burkina Faso a été élu candidat du continent pour la vice-présidence de CGLU-Monde.

Les élections pour la présidence et la vice-présidence de CGLU-Monde auront lieu lors du congrès mondial de l’organisation, prévu du 11 au 15 novembre prochain à Durban, en Afrique du Sud.

Les résultats du vote ont été annoncés par le maire de Libreville Léandre Nzue, également président de CGLU-Afrique.

A cette occasion, il a souligné qu’à travers l’élection du Maroc à la présidence de CGLU-Monde, c’est toute l’Afrique qui sort vainqueur, notant qu’à partir d’aujourd’hui, le Royaume est le candidat du continent et tous les pays africains devront soutenir cette candidature.

Dans une déclaration à la MAP, le vice-président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), Mohamed Yassine Daoudi a indiqué que l’issue du vote a été largement en faveur du Maroc, remerciant à cette occasion le président de CGLU-Afrique qui n’a pas lésiné sur les moyens pour faire réussir cette réunion.

Et d’ajouter que le Royaume aspire, à travers sa candidature, faire gagner à l’Afrique la présidence de CGLU-Monde, notant que le Maroc a déployé d’énormes efforts pour le rayonnement de cette organisation aussi bien en Afrique qu’à travers le monde.

Pour lui, la présidence de CGLU-Monde permettra à l’Afrique d’inscrire, de manière active, son agenda de développement local dans l’agenda mondial, relevant que l’organisation aspire renforcer la décentralisation en Afrique et dans le monde.

“L’objectif de CGLU-Afrique et CGLU-Monde est d’unir et de rassembler les peuples avant les Etats”, a-t-il dit.

La cérémonie d’ouverture de cette réunion extraordinaire du comité exécutif d- CGLU-Afrique a été marquée par la présence du premier ministre gabonais, Julien Nkoghe Bekalé et de plusieurs membres du gouvernement.

Outre le Maroc et le Gabon, pays hôte, ont pris part à cette réunion, les délégués du Sénégal, de la Mauritanie, du Burkina Faso, du Cameroun, des Seychelles, de l’Afrique du Sud, du Mali, du Rwanda, du Botswana, de la Zambie, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et de la République du Congo.

Conduite par le vice-président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), la délégation marocaine comprenait notamment le président de la commune d’Argana, Lahcen Amrouch, également membre de l’AMPCC.

 

VOS RÉACTIONS