laveritehebdo.com

Point de mire : Fraude en assurance-auto, un métier pour ceux qui n’en ont pas un !

CHRONIQUES Z- NEWSLETTER (matin) / 29 juin 2018 - Par: Amrani
Point de mire : Fraude en assurance-auto, un métier pour ceux qui n’en ont pas un !

Les fraudes à l’assurance automobile sont devenues monnaie courante. Un sinistre sur cinq indemnisé par les assureurs est un faux.

C’est la principale conclusion d’une étude réalisée par la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) sur la hausse des dossiers d’indemnisation liés aux accidents de la route. Les premiers chiffres montrent que la fraude en matière d’indemnisation des accidents de la circulation représente plus de 21% des déboursés des assureurs. Ce qui est sûr, c’est que le phénomène prend des proportions inquiétantes notamment depuis l’institution de la procédure d’indemnisation rapide instituée par les assureurs. Des escrocs, propriétaires de motos entre autres, se sont même spécialisés dans cette pratique, faignant d’être persécutés par des automobilistes pour se faire rembourser, tout en déclarant des sinistres fictifs. Grâce à un expert automobile éveillé, un grand trafic de faux dossiers d’indemnisation a été donc révélé au grand jour à Casablanca. Un fraudeur notoire a été arrêté puis entendu jeudi 21 juin par la police judiciaire de la circonscription de Hay Hassani. Agé d’une trentaine d’années et au chômage, il est soupçonné d’avoir fomenté de toutes pièces une trentaine d’accidents de la circulation, preuves à l’appui, pour réclamer des dommages-intérêts auprès des compagnies d’assurances. Le montant des indemnisations soutirées aux compagnies d’assurances varie entre 2.500 DH et 15.000 DH. Il a monté tellement de dossiers de fraude qu’il ne s’en rappelle plus. Aux enquêteurs de la police judiciaire, le fraudeur s’est dit incapable de mémoriser le nombre ou encore les détails des sinistres fictifs qu’il a déclarés.

 

VOS RÉACTIONS