laveritehebdo.com

Point de mire : L’objectif ”Zéro Mika” n’est pas atteint !

CHRONIQUES Z- NEWSLETTER (matin) / 27 juin 2018 - Par: Amrani
Point de mire : L’objectif ”Zéro Mika” n’est pas atteint !

Même s’ils sont en théorie interdits depuis deux ans, les sacs en plastique continuent d’être distribués dans la plupart des marchés notamment et particulièrement dans le nord du pays. Une nouvelle race de fabricants informels détourne l’usage de la matière première pour en fabriquer encore et encore.

Qui aurait pensé un seul moment que des industriels informels utilisent du plastique destiné à la fabrication des bidons d’huile et des tuyaux pour fabriquer encore des sacs censés êtres interdits ? Malgré un bilan positif, de l’avis même des industriels et des représentants de la profession, du 1er anniversaire de l’opération « Zéro Mika » diligentée par le ministre de l’Industrie Moulay Hafid El Alamy suite à l’entrée en vigueur, le 1er juillet 2016, de la loi n°77-15 interdisant la fabrication, l’importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique, l’objectif « Zéro mika » est encore loin d’être atteint. Le relâchement observé par les contrôleurs du ministère de l’Intérieur au niveau des marchés du royaume, qui a diminué voire mis en veilleuse les campagnes de contrôle dans les marchés. Dans le nord du pays, à Medieq et Fnideq particulièrement, et cela est visible à l’œil nu, seuls les sacs en plastique continuent d’être commercialisés par les marchands. Certains avancent que l’organisation de la COP 22 à Marrakech n’a pas nourri une réelle prise de conscience quant à la question environnementale.

 

VOS RÉACTIONS