laveritehebdo.com

Point de mire: Selon son avocat Zefzafi serait gracié dès ce 30 juillet

CHRONIQUES Z- NEWSLETTER (matin) / 10 juillet 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Point de mire: Selon son avocat Zefzafi serait gracié dès ce 30 juillet

À s’en tenir au bonheur affiché sans restriction par son avocat Me Hajji du barreau de Tétouan, les jours de détention de Zefzafi sont comptés. Premier signe de ce tournant qui pourrait être spectaculaire: l’acceptation par le leader du Hirak d’Al Hoceima de faire appel à la suite du verdict prononcé à son encontre ainsi qu’à l’adresse de ses compagnons.

Le défenseur du jeune tribunitien, dont le lyrisme débordant lui faisait parfois dépasser les lignes rouges, a fait montre d’une alcarité remarquable en faisant miroiter la liberté retrouveée pour Zefzafi et les autres dès le 30 juillet. Le dénouement heureux de cette tension sociale, que d’aucuns tentent de récupérer avec le dessein avoué d’affaiblir le régime, serait la conséquence d’une demande de grâce royale, selon Me Hajji à l’occasion de la fête du trône.

Le peuple marocain tournerait ainsi définitivement la page de cet épisode marqué de turbulences stupides et dangereuses.
Les meneurs du Hirak avaient vraiment donné des sueurs à la majorité des Marocains que les discours-harangues de Zefzafi réduisaient à de simples occupants d’une terre dont les “originaires” ne leur reconnaîtraient ni drapeau partagé ni guide-Souverain. Dans les espaces médiatiques, ces postures prenaient des interprétations que faisaient grossir des avocats alarmistes comme Mes Ziane et Charia. C’est sans doute pourquoi zefzafi et ses compagnons s’en séparèrent et retouvent avec des avocats lucides la voie du salut.

S E A

 

VOS RÉACTIONS