laveritehebdo.com

Raccordement à l’électricité en Afrique.. Dans la nuit noire, la lune manque

À LA UNE ÉCONOMIE Z- NEWSLETTER (matin) / 28 novembre 2018 - Par: LAVERITEHEBDO.COM
Raccordement à l’électricité en Afrique.. Dans la nuit noire, la lune manque

L’opinion publique au Maroc devrait être alertée sur certaines injustices commises par nos institutions, la Cour des comptes pour ne pas la nommer, à l’encontre de certains serviteurs de l’Etat et de manifester plus de gratitude envers ces derniers. Surtout lorsque un rapport émanant d’un organisme international leur tresse, à notre insu, des lauriers.

Une note diffusée la semaine dernière par la Banque mondiale révèle un classement en matière d’électrification pour lequel le Maroc mérite éloges et félicitations. À en juger par ce témoignage de la Banque mondiale louant les efforts du royaume dans le domaine du raccordement à l’électricité, le sort réservé, il n’y a pas long- temps au DG de l’entreprise publique, M. Ali Fassi Fihri, paraît juste comme une injustice émanant des magistrats enquêteurs de la Cour des Comptes.

En effet les cinq premières places au niveau africain dans le domaine du raccordement à l’électricité sont occupées par Maurice, la Tunisie, le Maroc, le Rwanda et la Namibie. Ali Fassi Fihri, comme dirait l’autre, est tout de même pour quelque chose dans ce beau classement. On comprend maintenant pourquoi ce résultat a été at- teint. Il y avait derrière cette performance un homme fidèle et exemplaire. Ali Fassi Fihri avait placé sa vie sous le signe du combat pour atteindre les objectifs assignés par Sa Majes- té en matière d’électrification. Son combat s’opéra d’abord dans le milieu rural appelé à connaître, grâce à l’électricité, de profondes transformations.

Son combat pour le service public auquel Ali Fassi Fihri était passionnément attaché, dont il connaissait toutes les subtilités, tous les avantages qu’il rap- pelait inlassablement dans ses conversations, son combat pour son idéal de développement, pour la monarchie au service de laquelle il ne faisait qu’emboiter le pas des autres membres de sa famille. Dès qu’il obtint son diplôme d’ingénieur lauréat d’une grande école. Ce classement du Maroc est l’aboutissement de plusieurs an- nées d’une lutte acharnée dans laquelle Ali Fassi Fihri puisa l’énergie nécessaire pour exercer pleinement et jusqu’à leur concrétisation les responsabilités que lui avait confiées le Souverain.

Un indicateur du Doing Business

Des efforts inlassables qu’il a consentis dans la réalisation des objectifs qui ont permis cette ascension, ce patriote authentique doublé d’une compétence avé- rée, a hérité d’un méchant diabète et d’une déprime des stabilisatrice à l’issue d’un processus qui a dû certainement induire le Souverain en erreur.

L’Algérie occupe la 12e place au niveau africain en matière de raccordement à l’électricité. Ce classement place l’Algérie loin derrière la Tunisie et le Maroc, qui occupent respective- ment la deuxième et troisième place, selon le classement Doing Business 2019 du Groupe de la Banque mondiale, rendu public le 31 octobre dernier. Ce classement est établi selon l’un des 11 indicateurs qui per- mettent à la Banque mondiale de classer les pays en fonction du climat des affaires à l’intérieur de leurs frontières nationales. Les cinq premières places au niveau africain dans le domaine du raccordement à l’électricité, sont occupées par Maurice, la Tunisie, le Maroc, le Rwanda et la Namibie.

Ces pays occupent respectivement les 34e, 51e, 59e, 68e et 71e rangs au niveau mondial dans le domaine. L’Algérie occupe, quant à elle, la 106e place. Le classement de la Banque mondiale indique qu’à Maurice, il faut en moyenne 81 jours et 3 procédures pour obtenir le raccordement au réseau électrique, 65 jours et 4 procédures en Tunisie, 44 jours et 5 procédures au Maroc, 30 jours et 4 procédures au Rwanda et 37 jours et 6 procédures en Namibie.

En Algérie, pour obtenir le raccordement au réseau électrique, il faut une moyenne de 93 jours et 5 procédures, selon la même source.

Quant à la Libye et la Mauritanie, elles sont classées respectivement aux 24e et 28e rangs au niveau africain, et 136e et 151e au niveau mondial.

En tête du classement, sur le plan international, on retrouve les Emirats arabes unis à la première place, avec 10 jours et 2 procédures, suivis de la République de Corée, avec 13 jours et 03 procédures, Hong-Kong, 3e avec 24 jours et 3 procédures, Malaisie 4e avec 24 jours et 3 procédures et la 5e place l’Allemagne avec 28 jours et 3 procédures.

Pour rappel, l’indicateur du raccordement à l’électricité fait partie des 11 domaines sur lesquels porte l’indice Doing Business, établi régulièrement depuis 2003, pour présenter les réformes engagées dans différents pays, au nombre de 190 aujourd’hui, pour faciliter la pratique des affaires à l’intérieur de leurs frontières.

Par: Sanae El Amrani

  1. Zouhair dit :

    Ali fassi fihri est un fainéant il n’a rien fait en 10 ans de regne a la tete de l’one

 

VOS RÉACTIONS