laveritehebdo.com

Sahara marocain: Des élus basques s’engagent à soutenir les victimes des graves violations des droits de l’homme commises par le polisario

POLITIQUE Z- NEWSLETTER (apm) / 22 novembre 2019
Sahara marocain: Des élus basques s’engagent à soutenir les victimes des graves violations des droits de l’homme commises par le polisario

Des élus basques ont affirmé, jeudi au siège de la mairie de Vitoria Gasteiz, leur engagement à soutenir et à accompagner les victimes des graves violations des droits de l’homme commises par le polisario à l’encontre des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, sur le territoire algérien.

Lors d’une rencontre, tenue avec une délégation de la société civile des provinces du sud du Royaume, le Conseiller chargé des politiques sociales, des personnes âgées et de l’enfance à la mairie de la capitale de la région autonome du Pays Basque, Jon Armentia Fructuoso, qui était accompagné du coordinateur du parti socialiste basque (PSE) à la mairie, Victor Garcia Hidalgo, a exprimé sa volonté à soutenir et à accompagner, aux niveaux personnel et institutionnel, les victimes des atrocités et tortures subies des mains des séparatistes et à les aider à faire entendre leurs voix et à faire valoir leurs droits.

Dans une déclaration à la MAP, le député basque a fait part de son engagement à faire connaitre la cause des victimes d’abus et d’exactions commis par les tortionnaires du polisario dans les camps de Tindouf auprès des autres députés, les responsables des partis politiques et les représentants de la société civile au Pays Basque, et à entreprendre toutes les actions nécessaires pour soutenir les revendications légitimes de ces victimes et faire valoir les droits de l’homme, et ce à travers les programmes de coopération internationale mis en place par la mairie.

Pour sa part, M. Garcia Hidalgo a salué cette initiative qui leur a permis de prendre connaissance de la réalité des violations flagrantes des droits de l’homme et les crimes commis par le polisario à l’encontre des sahraouis séquestrés contre leur gré dans les camps de Tindouf, et des souffrances vécues et le calvaire enduré par les victimes.

Il s’est ainsi engagé à étudier, avec les autres élus de la région, tous les aspects liés au dossier qui leur a été présenté par la délégation de la société civile des provinces du Sud, qui contient des photos et des documents qui renseignent sur les exactions commises par le polisario à l’encontre des civils sahraouis, ainsi que de nombreux cas de disparition et de sévices subis, afin d’engager les actions nécessaires pour soutenir cette cause et accompagner les victimes des violations des droits de l’homme dans les camps de Tindouf.

De son côté, la délégation de la société civile des provinces du Sud, qui était composée du président de l’Association des portés disparus au polisario (APDP), Dahi Aguai, et de Mme Jmaiaa Yassine et de Mohamed Mokhtar Al Alyin, membres de l’association et victimes de la torture et la séquestration, a exposé les crimes et exactions commis par les tortionnaires du polisario à l’encontre des populations sahraouies détenues dans les camps de la honte.

Les membres de la délégation ont, en outre, révélé les différentes formes de torture et leurs conséquences sur la vie des victimes, notant que parmi celles ci figurent également des Mauritaniens et des Espagnols, dont les membres d’équipage d’un chalutier des îles Canaries qui a été attaqué par les milices armées du polisario.

Ils ont, à cet égard, appelé les élus de la mairie de Vitoria à soutenir leurs revendications et à les aider à mettre à nu les crimes et les graves violations commises par les séparatistes du polisario.

 

VOS RÉACTIONS