laveritehebdo.com

Service militaire: Début de formation au 1er CRFI d’El Hajeb au profit de 3.400 appelés dont 250 féminins

À LA UNE Z- NEWSLETTER (matin) / 04 septembre 2019 - Par: LA VÉRITÉ AVEC MAP
Service militaire: Début de formation au 1er CRFI d’El Hajeb au profit de 3.400 appelés dont 250 féminins

Un total de 3.400 appelés au service militaire pour l’année 2019-2020, dont 250 féminins, ont entamé, mardi, leur stage de formation commune de base au 1er Centre de recrutement et de formation interarmes (CRFI) d’El Hajeb.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du lancement officiel, mardi au niveau national, de la formation des 15.000 appelés au service militaire pour l’année 2019-2020 dans 14 centres de formation des Forces Armées Royales répartis sur l’ensemble du territoire national.

Cette formation comprend plusieurs matières, comme l’éducation morale, l’éducation physique, l’histoire militaire, l’ordre serré et le règlement, le but étant de faire admettre aux jeunes appelés les valeurs morales, un nouveau mode de vie et une discipline sans exemple.

Dans une allocution à cette occasion, le général de brigade, Chef du bureau de recrutement de l’Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR), Tijani Hammou Naïcha a déclaré que le retour du service militaire au Maroc, sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR), s’assigne pour principal objectif de consolider le sentiment d’appartenance à la Patrie, ajoutant qu’aux côtés des niveaux de scolarité qu’ils ont atteints et des diplômes qu’ils ont décrochés, les appelés auront droit à une formation militaire et à une qualification professionnelle à même de leur faciliter l’intégration dans le marché du travail.

Les appelés bénéficieront d’une formation complète dans plusieurs matières et activités, de nature à développer leurs compétences et instaurer, chez eux, l’esprit de discipline, d’engagement et de responsabilité, a-t-il fait savoir.

Le général de brigade a, ensuite, expliqué que cette formation, qui s’étale sur une durée de quatre mois et qui porte sur une formation générale de base, sera suivie de la phase de spécialité qui durera six mois, avant la troisième phase qui sera marquée par une visite de terrain. De leur côté, nombre d’appelés se sont dit fiers de répondre à l’appel de la Patrie, faisant part de leur satisfaction de l’accueil auquel ils ont eu droit, ainsi que du déroulement de la première journée de formation.

Pour Marouane Damoussi, la première journée de formation s’est déroulée dans des conditions exemplaires. “Les cours que nous avons suivis sous l’encadrement de cadres compétents nous ont permis d’acquérir de nouvelles connaissances aussi bien théoriques que pratiques”, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.

Même son de cloche chez Anass Margoum, titulaire d’un baccalauréat en Science de la vie et de la Terre et d’une licence en Histoire et Civilisation, qui a indiqué qu’il s’est retrouvé devant deux choix, soit s’inscrire dans un master ou rejoindre “volontairement” le service militaire.

“Finalement, j’ai opté pour une expérience singulière qui me permet, à la fois, de répondre à l’appel de la Nation et de la Patrie et découvrir un domaine dont je rêvait dès mon jeune âge”, a-t-il tranché avec fierté.

 

VOS RÉACTIONS