laveritehebdo.com

Settat: Démolition du dernier logement insalubre

SOCIÉTÉ Z- NEWSLETTER (apm) / 08 janvier 2019 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Settat: Démolition du dernier logement insalubre

Les autorités provinciales de Settat poursuivent la lutte contre l’habitat insalubre avec une opération de démolition, après son évacuation, du dernier logement insalubre au quartier M’Sala, l’un des plus vieux quartiers insalubres dans cette ville
Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts des autorités provinciales visant à lutter contre l’habitat insalubre et à mettre en œuvre le programme nationale ‘’villes sans bidonvilles’’, a indiqué un communiqué de la préfecture de la province de Settat. La décision d’évacuation et de démolition du dernier logement insalubre intervient en exécution d’une décision judiciaire (dossier 186/6105/2015), qui consistait à évacuer les habitants du logement insalubre et sa démolition conformément aux dispositions de la loi, a-t-on précisé. Cette décision est conforme à la stratégie de l’État en matière de lutte contre l’habitat insalubre permettant le relogement des résidents dans le quartier ‘’Assalam’’, doté d’équipements de base, d’espaces verts et d’autres infrastructures, a-t-on ajouté de même source.
Les autorités provinciales et leurs partenaires, notamment les élus et les acteurs locaux et régionaux
ont conjugué les efforts pour la mise en œuvre d’un certain nombre de projets pilotes dans le cadre des programmes de logement social et de ‘’Villes sans bidonvilles’’, afin de lutter contre la marginalisation et la précarité, fournir un logement décent aux démunis et aux personnes à faible revenu, éradiquer de manière progressive l’habitat insalubre, et développer des espaces urbains dans la ville de Settat.
En dépit des ‘’nombreuses contraintes’’, auxquelles font face les acteurs locaux au niveau de la province, notamment la question du foncier, ces efforts ont été couronnés par la déclaration des villes de Settat (en 2017) et Brouj (en 2018), “villes sans bidonvilles”, a-t-on rappelé.

 

VOS RÉACTIONS