laveritehebdo.com

Tanger: Revendications de médecins

MAGHREB Z- NEWSLETTER (matin) / 06 octobre 2018 - Par: LA VÉRITÉ avec MAP
Tanger: Revendications de médecins

Les médecins généralistes, réunis en conclave à Tanger pour leur 8e Congrès national, ont renouvelé leur revendication d’être reconnus comme médecins spécialistes, qu’ils appellent de leurs voeux depuis plusieurs années.

Le Congrès national de médecine générale, qui coïncide avec le 4e Congrès maghrébin de médecine générale, réuni près d’une centaine de médecins, venus des quatre coins du Maroc, mais également d’Algérie et de Tunisie. “Notre demande principale c’est que la médecine générale soit reconnue au Maroc comme une spécialité à part entière” , souligne à la MAP le Dr.

Sara Hajji, vice-présidente de MG Maroc, l’association des médecins généralistes initiatrice de cette rencontre. “La transformation de la médecine générale en spécialité est une condition sinequa non pour améliorer la situation du généraliste” , et du coup des services qu’il prodigue, nous explique pour sa part le Dr. Rachid Choukri, président-fondateur du syndicat national de la médecine générale.

Il est nécessaire, maintient-t-il, que le Maroc s’aligne aux expériences des pays développés, mais aussi ceux de l’Amérique latine ayant fait ce choix, qui a prouvé son efficacité et son bien-fondé. Lors des débats matinaux du Congrès, qui se poursuit jusqu’à samedi, les différents intervenant se sont également arrêtés sur le régime fiscal qui leur est appliqué, appelant à une révision de ce régime qu’ils jugent “injuste”.

À cet égard, un projet de soumission du médecin généraliste aux lois fiscales régissant la SARL est en cours de négociation avec le gouvernement, a-t-on fait savoir. La couverture médicale et l’accès à une pension de retraite sont d’autres revendications des blouses blanches, “médecins de première ligne” qui assument la tâche décisive d’orienter le patient vers le bon soignant, mais qui demeurent, selon de nombreux intervenants, le parent pauvre du métier.

Dans l’objectif de bénéficier des meilleures pratiques dans le monde, MG Maroc s’est alliée à la WONCA, l’Organisme international de médecine générale. Elle est également membre de plusieurs associations et organismes de par le monde, indique Dr. Hajji.

Le 8e Congrès national de la médecine général, qui se tient sous le thème: Ensemble pour l’avenir de la médecine générale, se veut essentiellement un espace de formation continue, visant à mettre le médecin marocain au diapason de l’évolution “vertigineuse” de la médecine dans le monde, ajoute Mme Hajji.

Le 4e Congrès maghrébin, lui, fait suite à la création en 2014 de la société maghrébine de médecine générale qui englobe le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Tenu chaque année dans l’un des pays adhérents, le Congrès se réunit pour la deuxième fois au Maroc.

 

VOS RÉACTIONS