laveritehebdo.com

Tribunal numérique: Le ministère mise sur un apport significatif des adouls

DERNIERS ÉCHOS Z- NEWSLETTER (matin) / 18 décembre 2018 - Par: Amrani
Tribunal numérique: Le ministère mise sur un apport significatif des adouls

Le ministre de la Justice Mohamed Aujjar a affirmé que son département mise sur un apport significatif des adouls au chantier du tribunal numérique, lors d’une rencontre lundi à Rabat pour le lancement de la formation qui leur est dédiée.

Le chantier de mutation numérique contribuera au développement du secteur de la justice, mais son aboutissement est tributaire de l’engagement de toutes les parties prenantes, a expliqué M. Aujjar, rappelant que le nombre total des adouls ayant réussi le concours d’accès à la profession s’élève à 800, dont 299 femmes.

Ces adouls devront bénéficier d’un cycle de formation dans les différentes régions du Royaume : 89 adouls dans un centre de formation à Rabat, 79 à Casablanca, 111 à Fès, 139 à Marrakech, 121 à Agadir, 75 à Oujda, 157 à Tanger, 29 à Guelmim.

La formation prévoit un volet théorique et un autre pratique eu égard à l’évolution que connait la fonction d’adoul à l’échelle nationale, l’objectif étant de diversifier les techniques d’apprentissage et les domaines de formation, sans oublier l’ouverture sur d’autres disciplines et ne plus se contenter de la formation juridique et technique.

S’étendant sur une année, cette formation se déclinera en sept axes portant entre autres sur la déontologie, la famille et l’enfant, les contrats, la fiscalité, les droits de l’Homme et l’approche genre ainsi que les stages.

Le président de l’Instance nationale des adouls, Bouchaib Fadlaoui, s’est félicité de la décision royale qui a permis aux femmes d’avoir accès pour la première fois au corps des adouls, une initiative qui s’inscrit dans le droit fil des évolutions de la société marocaine.

La femme marocaine a fait preuve de compétence et s’est imposée dans nombre de professions et de domaines qu’ils soient religieux, économique, social ou politique, a-t-il indiqué, notant que l’Instance apporte son soutien aux démarches entreprises pour la promotion du rôle de la femme adoul.

Un total de 800 candidats, dont 299 femmes (38,37%) et 501 hommes (62,62%), avaient réussi au concours d’accès à la profession d’adoul au titre de l’année 2018

 

VOS RÉACTIONS